Je m’étais réjouis de l’ouverture de l’évènement aux auteurs autoédités. Je ne comprends toujours pas la réaction de ceux qui s’étaient insurgés de leur présence. Leur inquiétude reflète-elle une fragilité ou des craintes pour l’avenir. La vingtaine d’auteurs sur le forum du off représentent-ils une grave menace pour eux ?

Si une auteure du off m’a fait part de sa satisfaction, la majorité regrette le manque de visibilité au bout de l’esplanade et l’interdiction qui est faite de vendre les livres. Je ne doute pas que des améliorations verront le jour lors de la prochaine édition, ils le méritent.

Catégories : Blog