Journaliste, photographe, experte Web, poétesse de scènes ouvertes à ses heures perdues, auteur de plusieurs romans et ouvrages de vulgarisation scientifique, prix de littérature du Ministère du travail de l’Allemagne en 1983, Doris Kneller aime la nature et les humains, mais elle déteste la méchanceté : surtout celle qui est gratuite et enrichit le méchant.

Après plusieurs romans et livres de science vulgarisée publiés en Allemagne il y a longtemps et un livre en catalan (en publication), elle écrit maintenant dans la langue qui lui est la plus proche et dans laquelle elle rêve, pense et parle au quotidien, le français.

Née après